Voici un récit de Claire LEROY, licenciée à La Mouette Sinagote, ancienne Championne du monde de Match Racing et barreuse de l’équipage français feminin qui a terminé 6ème aux Jeux Olympiques de Londres en 2012.

Après quasi 3 ans de « break bateau », j’ai recu une demande particulière d’un équipage suédois il y a maintenant quelques semaines…Celles ci m’ont demandé de me joindre à elles pour faire une des épreuves mythiques scandinaves, épreuve des wims series … régate de match racing féminin la « lysekil womens match »!

Avec les Mermaids, mon équipe constituée de Marie Riou, Claire Pruvot, Elodie Bertrand, Morgane Gautier, Julie Gerecht et Julie Bossard, nous l’avons couru plusieurs fois, et c’est la seule épreuve que nous n’avons jamais gagné!
Depuis l’an dernier cette régate se coure sur des bateaux suédois plus petits que les légendaires ds37, il s’agit du fare ast28r. Bateau à 5 personnes de 28 pieds avec spi asymétrique et étrave inversée.

La raison pour laquelle la new sweden match racing team m’a demandé de faire cette régate c’est que leur skipper caroline sylvan est enceinte de 8 mois et demi.. . Donc impossible de faire cette régate pour elle et le bébé!!

Après quelques jours de réflexion, j’ai dit oui, et nous sommes partis en famille a lysekil pour cette régate! Je m’assurai donc dun fan club essentiel de 4 personnnes!!!

Nous voilà donc partis en voiture, car nous en profitons pour faire un road trip en Norvège juste après! Au programme, d’après google Maps 21h de trajet….

Bon, on décide de faire un stop à Copenhague pour visiter et montrer aux enfants cette jolie ville, et nous demandons à nos vielles connaissances de régate danoises si nous pouvons dormir à l’hellerup yacht club, club du grand Monsieur Paul Elvstrom (4 fois champion olympiques). Nous voulons leur faire decouvrir ce lieu de légende, car d’autres médaillé /es en y sont issus…

Le périple se passe bien et les enfants apprécient. Nous arrivons le dimanche soir à l’objectif final: lysekil à 100 km au nord de goteborg!

Bonne nuit et rdv 9h avec l’équipe pour la pesée et les 2h d’entraînement.. …

A 9h je découvre Klara, Frida, Malin et Louise !! Pesée ok, on prépare le bateau et nous voilà partis pour se caller…..

Les conditions sont idéales 10/12 noeuds.

On commence par des manoeuvres avec de la conduite, bonnes sensations, le bateau est facile mais les voiles sont plates et les relances me posent quelques problèmes.. ..et avec la communication en anglais aieaieaie…. bon on en reparlera ce soir!

Après 1h, on échange avec les françaises de Pauline Courtois, pour faire quelques départs, parce que c’est un peu la reprise et je dois voir où en est mon jeu.

Après 3 départs et quelques a/r sur le parcours, le jeu est là… me voilà un peu rassurée….par contre le fonctionnele t de l’équipe est très différent de celui des Mermaids,.il faudra que je m’adapte!! les organisateurs nous demandent de rentrer pour que le prochain groupe prenne le relais. ( 6 bateaux à dispo pour 12 équipages!! En match race on vient avec son sac de voile et son équipe!

Bon hâte d’être à demain!

Mardi matin début du round Robin. Chaque équipage se rencontre une fois, après une procédure de départ en 5 minutes.

Chaque équipe a un côté attitré : bâbord ou tribord ( en alternance) et à 4 min on doit être de notre côté. Après l’objectif est de rentrer dans la ligne et de jouer au chat et à la souris avec l’adversaire en poussant les règles de course à l’extrême pour prendre l’avantage!! Objectif mettre des penos si on le peut!! ( arbitrage direct avec des umpires.sur chauqe match 2 umpires interviennent) . Au top depart on doit faire 2 tours d’un parcours banane, qui dure entre 14 et 20 minutes. En fonction des conditions de vent et de la pairing list (liste qui détermine l’ordre des matchs et les côtés pour chaque équipe ( couleur bleu : bateau bâbord et jaune : bateau tribord – c’est comme ça que les umpires communiquent avec nous : drapeau y quand nous souhaitons protester, et les arbitres répondent par : bleu si peno pour bleu, ou jaune, / avec couleur plus drapeau rouge = faire la peno de suite, / vert : pas d’infraction/ bleu et jaune : les 2 ont commis des infractions mais ca s’annule / noir plus couleur (rare) disqualifié pour le match))

Donc c’est parti! On attend 3 flight ( 1 Dwight = 3 match à suivre) et nous rentrons au flight 4 , 3eme match!! Nous enchainons 5 flight!

Bilan de la journée 4 victoires et une défaite!

Contentes!!

A bord, ça rigole bien avec mon anglais 4×4, ça fonctionne, par contre je simplifie car dans le feu de l’action c’est difficile de sortir des phrases… mais en fait c comme avec les Mermaids! O épuré au maximum la communication pour être sûr de ce qu’on souhaite avoir.!!

2eme journée

On rentre au 3eme flight de la journée.

Le vent est instable et trés mou…a 15h le 1er groupe n’a pas encore fait ses 2 flight.

On a la proam race à 15h45 ( régate avec les sponsors à bord ) du coup on monte sur les bateaux et on fait 2 manches avec le staff d’Emerson. (Contrôle pour les process de chimie industrielle) le vent est au plus bas avec un parcours en un bord… on rigole bien et on fait 6 et 1 aux 2 manches. Ils sont super contents!!

Après 1h , on débarque pour attendre que le 1er groupe termine les flights et à 18h on part faire les nôtres.. ..

On gagne 1 on perd 1.

Le bateau dans la « molle » est dur, les filles naviguent très tendues en drisse, du coup on commence à vraiment échanger et pendant la course on arrive à trouver la speed et les sensations.

Le bilan est correct après 2 jours 5 victoires et 2 defaites.

3eme jour et dernier jour de qualification pour les knock out ( 1/4-1/2 et finales)

Il nous reste des beaux adversaires à faire.

Le vent est fort 20 noeuds, avec quelques rafales a 25. Les organisateurs nous préparent à faire les 1/4 dans la journée car ce défi grosse tempête 50 noeuds sont prévus.. ..

On part sur l’eau et on gagne 3 de nos 4 matchs, c’est sur on sera en 1/4 de finale!!!

Quand on échange les bateaux avec les autres équipes qui doivent finir leurs flight du round Robin, le vent baisse et commence a osciller fortement… Nous sommes ravies d’être rentrées.. ..

On attend toute la journée que les autres équipes terminent les 3 flights. Et on repart vers 17h30 pour jouer nos 1/4…

Le vent est entré 0 et 4 noeuds avec des variations de 45°….. c va être dur….

Au final on joue contre les suédoises de Johana berquist en 3 match gagnant. Les départs sont lents et mous. Elles gagnent le 1er start mais on arrive à rester au contact. La manoeuvre au vent se passe pas très bien du coup elles prennent le large… on revient plus vite a la bouée sous le vent mais trop….les conditions sont difficiles, et nos adversaires naviguent bien et on s’incline sur ce 1er match.

2eme match on gagne bien le départ, mais le vent n’est pas avec nous… le shift de 40° lui permet de prendre l’avantage.. .. on reste au contact et sur le dernier bord on les passe en les « fumant » sur le portant… on s’apprête à empanner pour aller passer la ligne et la….petit problème avec le spi qui ne nous permet pas de gagner…

On rentre en étant mené 2 à 0.

Nous sommes un peu décues et on sait que les organisateurs peuvent arrêter a tout moment les 1/4…

Le soir c’est dîner des famille, tradition de l’équipe. Nous voilà donc chez uula et Paul et la tablée est impressionnante : 35….

Pour cause de barbecue interdit, se sera langoustines et crevettes avec des sauces typiques! Délicieux!! Et pour finir la gâteau au chocolat suédois.. . Un délice!

Gros dodo et rdv le lendemain.

A 8h15 nous sommes au briefing et prêtes à y aller. Le vent commence à souffler mais c’est jouable.

Les organisateurs nous demandent de préparer les bateaux (espoir…) et au moment de partir le comité n’est toujours pas sur zone. Ça sent pas bon.

Du coup retard….

Et à 10h30, les rafales commencent à être autour des 30, puis 35 …45…. bon la ça paraît compromis. Rdv à 13h. Puis 16h et au final on ne naviguer pas et ils arrêteront les 1/4. Pour se concentrer sur les demi et finales le samedi dernier jour.

Un peu déçue, car habituée à faire les phases finales. Mais très bonne expérience de courir avec un équipage étranger aussi sympathique que les filles.

Ça me remotive pour faire quelques régates et transmettre. L’an prochain le championnat du monde se disputera a lysekil…

Je suis bien motivée pour faire le come back des Mermaids !

Y a plus qu’à chercher un budget!!!!